L’inexprimable

« J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable. »

Arthur Rimbaud

Cet article a été publié dans Citations, Extraits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’inexprimable

  1. catherine dit :

    TEXTE SANS INTRUS

    Parler seul

    Il arrive que pour soi
    l’on prononce quelques mots
    seul sur cette étrange terre
    alors la fleurette blanche
    le caillou semblable à tous ceux du passé
    la brindille de chaume
    se trouvent réunis
    au pied de la barrière
    que l’on ouvre avec lenteur
    pour rentrer dans la maison d’argile
    tandis que chaises, table, armoire
    s’embrasent d’un soleil de gloire.

    Jean Follain

  2. catherine dit :

    Et en écho au texte de Jacques sur le parvis… Mais ici, il y a un intrus…

    Les enfants

    Les enfants jouent au théâtre
    jusqu’à l’heure
    du souper dans la nuit qui vient
    alors les grandes personnes les appellent
    le garçon a les yeux si clairs
    puis voici celle qui mourra jeune
    et celle dont sera seul le corps
    tous se lavent les mains dans l’ombre
    près des végétaux flamboyants
    et sont encore dans ce temps
    que l’on vit dans l’éternité.

    Jean Follain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s