Espaces de résonance

« Parfois, l’écriture ouvre des espaces de résonance.

Au-delà d’elle-même, la parole se prolonge alors par un sentier de silence jusque dans l’âme du lecteur.

Et ce silence est ainsi qu’une ruche, portant un bourdonnement de lumière, la sourde vibration du travail de nourrir et bâtir. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Citations, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Espaces de résonance

  1. François dit :

    Bonsoir Cédric je tiens à te remercier pour ta publication. C’est une joie de te savoir toujours très actif et animé par cette passion de l’écriture. Bien à toi. François Raa

  2. suzanne dit :

    C’est joli, ce sentier de silence. Cela fait penser au silence qui suit une œuvre musicale, qu’elle soit de Mozart ou d’un autre – Bach, Haydn, Schubert…
    Moins rares, certains textes m’ont laissé dans l’esprit une trace semblable à une empreinte légère et passagère sur une surface sensible, laquelle reprend peu à peu sa forme initiale. Les mots s’effacent mais le souvenir de ce moment d’impression passagère demeure, un moment très plaisant et ma foi, pas tellement fréquent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s