La rampe des mots

« Une main sur la rampe des mots, je fais un pas dans l’escalier du temps que l’on monte ou descend. J’avancerai demain dans un monde inversé, l’eau à la bouche, la flamme dans les yeux. Je ne voyage presque plus, mais j’arpente les routes qui survivent en moi. Je porte en écrivant des forêts dans les bras, des lacs dans les yeux, des montagnes échouées au fond de la poitrine. »

Jean-Marc La Frenière

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s