Dans l’autre sens

« Et moi je vais dans l’autre sens
conduit par une rumeur de racines,

par des odeurs de pommes mûres, de lait bourru, de feu de bois

vers l’amont, l’enfance de l’art, la désuétude,
une maison qui n’est qu’un seuil où tu m’attends.

Ma belle au dormant de la porte,
Je n’ai de demeure qu’en toi. »

Serge Wellens

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s