Les traces du bonheur

« Tout le jour les enfants
ont au jardin rêvé,
éparses, les traces du bonheur.

Dans l’arbre quand le vent fut tombé,
la seule des feuilles qui remuait encore
était aussi la seule
qui paraissait attendre. »

Gérard Bayo

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s