Ma chanson existe concrètement

« De tout je désire l’essentiel :
l’aqueduc d’une ville,
la route du littoral,
le reflux d’un mot.

Loin des cieux, même des cieux proches,
et près des confins de la terre,
me voici.
Ma chanson affronte l’hiver, elle existe concrètement. »

Lêdo Ivo

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s