Le monde est plus clair

« Le monde est plus clair.

On ne sait d’où vient le soleil.

Ton ombre, depuis, lui ressemble.

De tes pieds, elle a couru dans la forêt

Et t’a rapporté le rythme de l’eau,

L’écho de l’autre vallée

Où un bûcheron abattait

L’hiver du corps

A coups de baisers.

Le monde est très près de toi,

Il ne dit rien

Mais il y a de la polysémie dans son silence

Que tu écoutes,

Qui aussi t’écoute. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s