Plus profonde la lumière absente

« On grandit étrangement à l’intérieur
De la nuit

Plus fermés les yeux,
Plus profond l’espace en nous

Plus profonde aussi
La lumière absente

Parce que par bonheur,
Invisible,

Seule demeure
Sa clarté définitive
Dans le sang. »

Jean-Pierre Siméon

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s