La page du poème

« Un vacarme d’oiseaux

A triomphé de l’ombre

C’est la paix du matin

Et c’est la paix du monde…

Entre la rose rouge

Et l’œil bleu de l’enfant

Jamais ne fut si blanche

La page du poème. »

Marcel Béalu

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La page du poème

  1. ibonoco dit :

    C’est une belle page blanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s