Écoute, écoute

« Écoute, écoute, j’ai encore une chose à dire.
Ce n’est pas important, je sais, ça ne va pas sauver le monde
ni changer la vie de personne
– mais qui est aujourd’hui capable de sauver le monde
ou seulement de changer le sens de la vie de quelqu’un ?
Écoute-moi, je ne serai pas long.
C’est peu de chose, comme la bruine
qui commence lentement à venir.
Ce sont trois, quatre mots, guère davantage.
Des mots que je veux te confier.
Pour que ne s’éteigne pas leur feu, leur feu bref.
Des mots que j’ai beaucoup aimés,
que j’aimerai peut-être encore. »

Eugénio de Andrade

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s