L’éclat et son sort

« Proche ou lointaine

c’est l’ombre qu’on recherche

le seuil où pourrait être dit la main, son lit,

le trésor qui veille à trouver à venir,

la parole nomade qui nous rendrait amis,

une nuit efficace,

un ciel qui roule de plus haut,

sans doute l’autre endroit,

le premier mot ouvert,

on cherche

l’éclat et son sort. »

Marie Bauthias

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s