L’essence de la magie

« Il est parfaitement concevable que la splendeur de la vie
se tienne prête à côté de chaque être et toujours dans sa plénitude,
mais qu’elle soit voilée, enfouie dans les profondeurs, invisible, lointaine.
Elle est pourtant là, ni hostile, ni malveillante, ni sourde,
qu’on l’invoque par le mot juste, par son nom juste, et elle vient.
C’est là l’essence de la magie, qui ne crée pas, mais invoque. »

Franz Kafka

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s