Deux littératures

« La littérature que j’aime est faite par des braconniers qui traquent le réel et rabattent le gibier merveilleux jusque sur le lecteur. A nos pieds de lecteurs s’envole soudain une perdrix ou un oiseau encore plus rare. L’autre littérature est faite par des gens qui, par des moyens plus ou moins violents, rabattent les lecteurs sur leur personne à eux. Quand ça marche, l’auteur devient sa propre statue. Or on ne nous donne pas les moyens de distinguer entre ces deux littératures. »

Christian Bobin

Cet article a été publié dans Citations, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s