L’écart

« Sentir déjà l’automne
malgré le ciel
malgré le bleu
malgré la date du journal
et essayer de noter ça
sur un carnet pour un poème
comme une adresse un jour
échangée avec un inconnu
sur un paquet de cigarettes
on sait qu’on n’écrira pas
on fait seulement semblant
et l’on regarde partir
un enfant à la pêche
avec une ombre trop grande
qui pédale pour lui
et qui creuse l’écart
irrémédiablement. »

François de Cornière

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s