Archives quotidiennes : 3 novembre 2020

La mise en écrit

« La mise en écrit naît du combat contre soi-même. » Antjie Krog

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

La fenêtre qui est la sienne

« Les rues sont désertes. Son pas claque sur les pavés, comme si elle se suivait parmi les dédales de la ville, graffiti de l’écho sur les murs. Elle rentre chez elle. Chez elle c’est chez elle. Chez elle c’est en … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman | Laisser un commentaire

Dans l’incessant renaître

« Et tu vas Dans le cerne de toute chair Dans la maison des yeux Dans l’amour vulnérable Dans l’incessant renaître. » Andrée Chedid

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Cette chevelure ébouriffée

« Cherche l’objet de ton désir à l’inverse de l’habitude ; ainsi ai-je obtenu de cette chevelure ébouriffée le recueillement ! » Hafez

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

L’aurore commence à poindre

« L’aurore commence à poindre, les nues se rassemblent comme des troupeaux de moutons. Oh ! amis, du vin ! du vin ! Les gouttes de rosée perlent sur les tulipes, ô amis ! du vin du matin ! du vin … Lire la suite

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Choses présentes

« Des choses présentes Il nous faut uniquement Avoir le souci : Point ne revient le passé Point n’est connu l’avenir. » Ryōkan Taigu

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Foyer de matière incandescente

« Dans le noir de l’encre ainsi accumulée la page ne redeviendrait-elle pas blanche de cette blancheur du noir le plus profond devenue foyer de matière incandescente avec lequel, désormais, il serait possible de converser ? » Lionel Marchetti

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

La conscience, enfin

« La conscience, enfin lorsqu’elle comprend qu’il est inutile de s’accrocher comme un pou au fantôme d’existence. » Lionel Marchetti

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire