Pénélope

« Au bord de la table

Au bord du temps

Au bord de la page

De la fenêtre

Et du sentier

Qui s’envole le soir

Avec les phalènes

Tout au bord

Tout le long de ta vie

Comme en toi-même

A bord du bateau

Qui revient et revient

Et n’arrive jamais

Et revient

C’est une main

Sans cesse cachée par tes propres horizons

Qui te fait signe

Qui te creuse des bords

C’est Pénélope

Depuis toi

Qui t’attend

Tisse et détisse

L’histoire de ton retour

L’histoire vers laquelle toute chose

Revient

L’histoire qui te longe

T’origine et te longe

T’attend

Elle t’attend

C’est un enfant

Qui vient de naître

Dans tes yeux

Et qui attend ce jour

Où par ses yeux

Tu te regarderas

Où par ses bords

Tu accosteras. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s