Lève-toi et marche

« La parole

C’est ce Lève-toi et marche

Je me suis aperçu

Que les questions éternelles

Se jouaient au niveau de la terre,

Dans l’expérience humaine,

Dans la chair,

Dans le souffle…

Finalement,

Nous ne sommes tous

Que des passants. »

Jean Sulivan

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s