L’accueil impartial

« La terre geint dans une couleur de rouille
le soleil crachote des feux fragiles et bleus
où le mot se trouve-t-il vraiment en sécurité ?
où donc rencontre-t-il l’accueil impartial
afin d’être testé, rénové puis emballé pour la surface ? »

Antjie Krog

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s