Envie d’explorer

« Je crois que si je savais la raison pour laquelle j’écris ou bien ce serait désespérant ou bien ce serait tellement magnifique que je n’aurais plus besoin de continuer à écrire. Donc, je crois que pour écrire il faut effectivement avoir envie d’explorer, d’avancer sans savoir trop où on va et de profiter chaque fois qu’on a écrit une phrase et qu’elle semble juste, de s’en satisfaire comme si on avait progressé… mais vers quoi, on n’est pas très sûr en fin de compte. Le résultat de tout ça c’est peut-être qu’en fin de compte il n’y a rien mais ce sera peut-être ce rien-là qui sera très bien. »

Jean-Marie Gustave Le Clézio (en entretien avec François Busnel)

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s