Un chemin doré

« Ce qui nous touche parfois si intimement, au hasard de nos promenades, n’est-ce pas justement l’affleurement de l’être ? Ce merle qui chantait en mars près des serres du Luxembourg, et un tel chant qu’en lui je redevenais enfant, ne m’ouvrait-il pas un chemin doré dans la forêt des apparences ? »
Philippe Jaccottet

« Œil ouvert, refermé : quel gain, quel acquis, quelle modification, quel progrès ?
Soyons endurants comme les bêtes.
L’expression juste, oui, si elle éclaire, si elle ouvre la voie. »
Philippe Jaccottet
Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s