La voix intime n’est qu’un écho

« Et si la profondeur n’était que la surface au bout des doigts et de la langue dans le contact de la main avec l’écorce de l’arbre et la peau qui se réchauffe contre le mur ?

La voix intime n’est qu’un écho. La phrase qui naît sur la page a pris sa source au loin et se gonfle de toutes les paroles du monde. »

Joëlle Gardes

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s