Le mystère qui demeure entier

« Poésie,

Par-delà les mots

Elle sécrète la parole.

En deçà de chaque flot

Elle révèle l’océan.

Elle remue le souffle,

Sacre l’humble outil.

Elle assemble les fragments

Du visage dispersé.

Et désigne le mystère

Qui demeure entier. »

Andrée Chedid

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s