L’être humain est une auberge

« L’être humain est une auberge
Chaque matin un nouvel arrivant,
Une joie, une déprime, une bassesse,
Une prise de conscience momentanée arrive
Tel un visiteur inattendu.

Accueille-les et reçois-les tous
Même s’il s’agit d’une foule de regrets
Qui d’un seul coup balaye ta maison
Et la vide de ses biens.

Chaque hôte, traite-le avec respect.
Peut-être te prépare-t’il
A quelque nouveau ravissement.

Les sombres pensées, la honte, la malveillance,
Ouvre-leur la porte en riant
Et invite-les à entrer.
Aie de la gratitude
Pour tous ceux qui arrivent
Car chacun a été envoyé
Comme guide. »

Djalâl ad-Dîn Muḥammad Rûmî

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s