Cet âge éternel de la première fois dans l’amour

« Je suis amoureuse, je comprends ce que c’est d’être amoureuse, on ne m’avait jamais expliqué, un mari de sept ans ou des aventures de deux jours ne pouvaient m’instruire là-dessus, c’est la première fois de ma vie que je fais l’amour, tout ce qui a précédé n’était rien, tout ce qui existait avant n’existait pas, on peut coucher avec la terre entière et cela ne change rien, tant que le cœur n’est pas atteint, le corps reste vierge, je ne suis pas mariée, je n’ai pas vingt-quatre ans, j’ai cet âge éternel de la première fois dans l’amour. »

Christian Bobin

Cet article a été publié dans Extraits, Roman, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s