Regard sur les choses

« Toutes les réponses nous entourent, le jappement d’un chien, les pin-pon d’une ambulance, le rire d’un ruisseau, le ronflement d’un chat ou celui d’un moteur, le sifflement des balles, l’étonnement d’un enfant, les cris d’amour des musaraignes, la taille des objets, l’âme des arbres, celle des hommes… Puisque le sommeil des choses est sans rêve et sans trêve, je veux saisir la vie avec ses pages trempées de boue, ses brouillons, ses brouillards, ses bafouilles et ses mots…  Depuis tout petit, je m’échine à grignoter les mots, le pain du jour tombé en miettes. J’écris comme une brouette chargée en trop, une soupe qui déborde, un petit-lait qui monte. Je voudrais que ce livre écrit sur rien se tienne par ses phrases, non pas leur style mais l’âme qui les habite.

Ce n’est jamais les choses que l’on voit, mais son regard sur les choses. »

Jean-Marc La Frenière

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s