Amplitude

« J’avais pris l’habitude, lorsque mon compagnon s’absentait pour quelques jours, de m’enfermer avec assez de provisions pour tenir un siège et de passer mes nuits à lire ou à écrire, n’allant me coucher que quand je tombais de fatigue. Je n’ai jamais oublié ma béatitude, un jour, en entendant résonner derrière le rideau, au petit matin, alors que je n’avais pas vu les heures filer, le chant flûté des oiseaux dans la cour – ce son magique, radieux, tellement lié au retour de la lumière qu’il est presque lui-même une lumière. »

Mona Chollet

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s