La place d’un immense pré

« Dans mon cœur tu prends la place d’un immense pré sous l’orage.

Mes caresses sont des branches arrachées aux arbres,

Tes baisers, des nids abandonnés par les oiseaux,

Ma tristesse, une immense flaque cachée sous l’herbe. »

Dominique Sampiero

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s