Double

« La vie l’amour le corps le texte et la rencontre
toute naissance en double en nous
dont les jumeaux s’ignoraient
toute distance dont le cercle se referme sur un point
aussitôt confondu à la circonférence même
toute nudité du divers qui rejoint et se fond sans disparaître. »

Werner Lambersy

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s