Né de l’excès de rien

« Il n’est pas possible qu’un tel silence, qu’une absence aussi profonde ne finisse par engendrer un pas. Comme par nécessité, ce quelque chose, cette trace ou ce signe de quelque chose qu’est le pas naît de l’excès de rien. »

Pierre Jourde

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s