Roi absolu de ma sympathie

« J’aspire toujours à devenir ce avec quoi je sympathise
Je me transforme toujours, tôt ou tard,
En ce avec quoi je sympathise, soit-il une pierre ou une attente,
Une fleur ou une idée abstraite…
Et je sympathise avec tout, je vis de tout dans tout…
Je sympathise avec certains hommes pour leurs qualités personnelles,
Et je sympathise avec d’autres pour l’absence de ces mêmes qualités,
Avec d’autres encore, je sympathise avec eux simplement parce que je sympathise,
Et il y a des moments absolument organiques où ceux-ci deviennent juste tous les hommes.
Oui, comme je suis roi absolu dans ma sympathie,
Il suffit qu’elle existe pour avoir toute sa raison d’être. »

Fernando Pessoa

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s