Face à face

« Je ne savais pas et j’ai voulu savoir et j’ai dit je vais me mettre face à face
Et j’ai mis au bout de mon désir mes yeux et mes doigts chercheurs de secret
Et j’ai écarté la droite et la gauche pour pouvoir enfoncer ma jeunesse au milieu
Et le secret était heureux d’être pris par mon œil et touché par mes doigts
Était-ce le jour était-ce la nuit peut-être le jour m’attend toujours dans ce que je vais savoir
Nos désirs sont les libérateurs du jour enfermé dans l’inconnu que contient chaque jour
Et dans la joie de la vie il nous suffit pour vivre de voler de la vie et d’en donner : voici. »

Pierre Albert-Birot

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s